Comment bien manger pendant le ramadan ?

Le mois du ramadan est d’abord une purification spirituelle pour celui qui cherche à se tourner vers l’essentielle. Ainsi durant ce mois tous les musulmans se doivent de jeûner de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Plus qu’un rituel religieux, il a été prouvé que le jeûne pendant le ramadan est bénéfique pour la santé et possède de nombreuses vertus. Le jeûne est pratiqué depuis la nuit des temps, peu importe la spiritualité et la culture. Il est aujourd’hui très utilisé à des fins diététiques, dans le but de désintoxiquer le corps de toutes substances nocives. Néanmoins, la façon dont le jeûne est rompu peut donner l’effet contraire.

Dans cet article nous allons vous donner des conseils pour jeûner de la meilleure des manières afin de tirer tous les aspects bénéfiques de ce mois de jeûne. Alors, comment optimiser notre jeûne pendant le mois du ramadan ?

Quelles sont les bénéfices du jeûne pendant le ramadan ?

Dans un premier temps le jeûne va permettre à l’être humain de corriger ses excès. Des études scientifiques montrent les bienfaits du jeûne sur la santé.

Lorsque nous jeûnons nous baissons l’inflammation du corps qui est en quelque sorte la « porte d’entrée » de toutes les maladies. À contrario, on monte l’immunité qui nous aide à nous débarrasser de toutes les cellules cancéreuses que nous produisons tous les jours ainsi que les virus, les bactéries et les toxines. Le fait de jeûner va permettre au corps de s’auto-nettoyer. Toute l’énergie habituellement utilisée au service de la digestion, va être mise au profit de la régénération de nos cellules et de nos muqueuses.

De plus, le jeûne améliore l’équilibre de notre état émotionnel, de ce fait le stress est réduit et notre humeur sera beaucoup plus stable. Cela va également favoriser la production des neurotransmetteurs comme la dopamine. Durant le jeûne, la concentration ainsi que la mémoire sont optimisées. C’est pour cela que nous considérons le mois de ramadan comme le mois idéal pour apprendre et mémoriser le Coran.

Comment fonctionne notre corps pendant le ramadan?

Au cours des deux premiers jours du jeûne le niveau de sucre dans le sang et la tension artérielle diminue, le corps commence le processus de nettoyage. En somme, les deux premiers jours sont les plus difficiles. Ils s’accompagnent de maux de tête, d’étourdissement et de nausées, sans compter la sensation de faim intense. Après ces deux jours de jeûne, le corps s’habitue et le système de digestion peut commencer à se reposer.

Ainsi le corps focalise son énergie au nettoyage du corps et la guérison des cellules. Plus les jours passent plus le niveau d’énergie augmente et notre esprit est en mesure de mieux se concentrer. Pendant le jeûne du mois de ramadan le processus de guérison du corps devient plus efficace. Au cours des dix derniers jours du mois de ramadan, notre corps est habitué au processus de jeûne. Nous avons plus d’énergie et nous bénéficions d’une bonne mémoire et concentration. Durant cette période, nos organes finissent leurs processus de guérison car toutes les toxines sont éliminées. Ainsi, le corps est capable de fonctionner à sa capacité maximale.

Comment bien manger durant le mois de ramadan ?

Dans un premier temps, il est important de préparer notre corps au jeûne. Notre corps est tout à fait capable de comprendre que nous entrons dans un processus de jeûne. Néanmoins, il faut savoir que notre alimentation est dénaturée, transformée et inadaptée. C’est pourquoi, il est tout de même important d’entamer une préparation afin d’éviter que le passage au jeûne ne soit trop agressif et ainsi stimuler le processus de nettoyage au niveau organique. Le foie est l’organe qui est le plus solliciter durant le jeûne. Afin de stimuler ses fonctions un maximum, il est important d’avoir une alimentation plus naturelle et pauvre en sucre.

La rupture du jeûne

Rompre son jeûne avec des repas copieux, gras et riches en sucre peut avoir des incidences sur notre santé. Effectivement, de nombreuses personnes prennent du poids pendant le mois de ramadan à cause des excès qu’ils font durant la rupture du jeûne. Malheureusement, les personnes souffrant de diabète en payent les conséquences. Non pas à cause de la restriction alimentaire, mais bien à cause des repas trop copieux durant l’iftar!

Lorsque vous jeûnez vous avez l’impression de pouvoir tout avaler. En réalité, vous vous rassasiez vite après quelques bouchées. Il faut favoriser ce petit appétit en mangeant de la meilleure des manières. Là encore, la faim rend difficile de résister aux repas saturés en graisses et en glucides.

Manger lentement, encore une fois, vous aidera à résoudre ce problème. Une fois que vous avez bu la quantité d’eau souhaitée, mangé des dattes et de la soupe et allé prier. Ce petit laps de temps va permettre à la nourriture de se déposer dans votre estomac et vous empêchera de trop manger. Ne vous asseyez pas à la table avec l’idée de vous limiter, cela ne fera que rendre la résistance plus difficile. Mangez plutôt tous les plats sains présents sur la table. Ainsi, vous risquez de vous retrouver rassasié avant d’arriver aux glucides ! Veillez à ajouter quelques protéines à votre repas.

Retrouvez la catégorie Ramadan avec toutes les tenues adaptées à cette période, sur le site de Neyssa.

Quels aliments choisir pendant le mois du ramadan ?

  • Le matin (suhur) :

Un grand nombre de personnes choisissent de sauter le repas du matin (suhur) durant le ramadan ou de manger les mauvais aliments. Il est temps de faire des choix alimentaires intelligents qui faciliteront votre journée. Un « suhur » équilibré vous donnera une sensation d’énergie et contribuera à réduire la faim et la soif pendant la journée.

  • À éviter

D’autre part, certains ingrédients de votre repas, auront un effet négatif sur votre bien-être général pendant la journée. Les aliments salés tels que, les olives, le fromage salé, les viandes fumées et les cornichons doivent être évités. Car en effet, ils ne feront que vous donnez soif pendant la journée. Les aliments épicés ont le même effet et doivent être limités. Évitez les sucres simples que l’on trouve dans le pain blanc, les gâteaux et les céréales nature. Ces derniers peuvent provoquer suivi d’un affaissement du sucre, signe de fringale.

  • À consommer

Il est préférable de consommer des aliments riches en fibres qui ralentissent la libération d’énergie, vous gardant ainsi rassasié plus longtemps. Les œufs au plat, où en coque sont une excellente source de vitamine D. Ajoutez-le sur des toasts à base de céréales et garnissez-les de tranches de tomates pour y ajouter des fibres. Un smoothie à base de graines de chia sèches, du yaourt, des raisins sans pépins avec la peau intacte, sera riche en oméga 3, en fibres et en protéines. Et enfin le quinoa est une source végétarienne de protéines et de fibres. Ce dernier, est une excellente alternative sans gluten à l’avoine. Faites-le cuire dans du lait de coco puis coupez une pomme en dés que vous ferez revenir avec de la cannelle pour en faire un plat savoureux.

  • Le soir (Iftar)

Il est important d’avoir un repas équilibré pour la coupure du jeûne. C’est le repas qui permet de reconstituer les réserves d’énergie et de maintenir le jeûne le jour suivant. Vous devez faire un effort supplémentaire pour consommer les bons aliments afin d’obtenir les nutriments dont votre corps a besoin. Le ramadan est l’occasion de cultiver de bonnes habitudes alimentaires qui vous accompagneront après la fin du mois de ramadan.

  • Pour rompre le jeûne

Dans un premier temps HY-DRA-TEZ-VOUS ! Buvez 1 à 2 verres d’eau avant votre repas et non pendant, pour éviter de retarder votre processus de digestion. Traditionnellement, nous consommons les dattes au début du repas iftar, parce qu’elles sont une explosion nutritive de sucre naturel. Elles fournissent à votre corps l’énergie dont il a tant besoin. Si vous souffrez de maux de tête pendant les heures de jeûne, probablement causés par une hypoglycémie, commencez votre iftar avec trois dattes et reconstituez votre taux de sucre. Prenez un bol de soupe, les soupes sont un plat indispensable durant l’iftar. Elles sont riches en eau et vous aident à vous hydrater. Préférez les soupes aux lentilles, à la tomate ou aux légumes et évitez les soupes à base de crème.

  • Pour le plat principal

Un peu plus tard dans la soirée, pour le repas principal, opter pour des légumes. Riches en vitamines, minéraux et fibres, ils fournissent tant de nutriments pour si peu de calories. Plus votre salade est colorée, plus elle est bénéfique pour la santé. Elle procure également une sensation de plénitude, ce qui vous assure de manger moins pour votre plat principal. Essayez de manger deux portions de légumes par repas. Une portion équivaut à une demi-tasse de légumes crus ou cuits. N’oubliez pas d’incorporer des protéines maigres dans vos plats tels que le bœuf, le lait, le yaourt, les œufs et le poisson. Mais également, de bons glucides comme des pommes de terre ou du boulgour. Ces glucides complexes constituent une source d’énergie plus stable et plus durable, en plus des fibres et des minéraux.

Lire aussi « 12 conseils pour réussis son ramadan ».

Copyright © 2021 Neyssa Shop

Facebook
Pinterest
Instagram